Etant une maladie contagieuse, la mononucléose touche essentiellement les gens par la sécrétion des salives qui est infectée d’Epistein-Bar Virus.

Un symptôme inaperçu lors de la mononucléose

Il est souvent difficile de détecter les symptômes de la mononucléose. Cela surtout lorsque la maladie s’est infiltrée depuis l’enfance, car dans cette période de temps, elle ne prend guère d’évolution. C’est au niveau de l’adolescence que l’on peut ressentir des changements et de les évaluer, à cela, à partir d’un diagnostic, tout niveau de sensibilité. En effet, l’Epistein-Bar Virus qui demeure la cause principale de la maladie peut s’associer à d’autres comme le mal de gorge ou la formation d’angine. C’est essentiellement pour cette raison que le patient ne pourra pas s’en apercevoir de la présentation du symptôme. Ainsi, il ne se rendra compte que lorsque la maladie lui frappera à partir des signes internes et externes.

La mononucléose, du symptôme jusqu’à son évolution

En effet, la mononucléose a une caractéristique évolutive tout comme les autres maladies. L’Epistein-Bar Virus qui est une génétique de l’herpès démontre principalement la présence d’un symptôme inaperçu. De ce fait, il se développe discrètement dans le corps en éparpillant ses contagions. Ainsi, il peut facilement contaminer une autre personne. Principalement, les symptômes peuvent durer de 15 à 20 jours et après sa disparition, il est sûr que la maladie commence à se manifester. Lors de son évolution, la mononucléose infectieuse entraîne de forte fièvre chez le patient et peut engendrer également l’apparition d’une éruption cutanée dans certain cas.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.